Chaque année, début mars, la Femme est à l’honneur.

Et plus particulièrement le 8, date de la “Journée de la Femme” ou de la  “Journée des Femmes”. En effet, les 2 appellations se retrouvent ici et là.

International Women’s Day

A l’origine, en 1977,  l’ONU aurait officialisé l'”International Women’s Day”, littéralement ” Journée Internationale des Femmes”. Eh oui, “Women” c’est le pluriel de “Woman”, n’est-ce pas ?

Pourtant en français, ça a donné “Journée de la Femme”.

Pas de quoi en faire un article, à priori. Sauf que depuis quelques années, un courant de protestation s’est levé contre cette appellation “Journée de la Femme”.

Femme avec un grand F

En 2013, Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre française des Droits des Femmes, déclarait :

“Le 8 mars n’est pas, comme on l’entend parfois, la journée de “la” femme, qui mettrait à l’honneur un soi-disant idéal féminin (…)”.

Et effectivement, on peut se demander, quand on parle de “Journée de la Femme”,  qui est cette Femme avec un grand F ? Cette FEMME qui représente toutes les autres ?

Parce que nous sommes toutes différentes, n’est-ce pas ? Physiquement, tout d’abord. Nous pouvons être brune, blonde, rousse, petite, grande, grosse, mince…, nous n’en restons pas moins femme. En termes de personnalité, aussi. Nous pouvons être extravertie ou réservée, organisée ou bordélique, nerveuse ou calme, sérieuse ou drôle, etc, etc. Nous sommes et restons Femme.

… Femme ?

Ou bien plutôt… Femmes ?

Singulière ou plurielles ? Mince, je ne sais plus du coup !

Uniques et différentes, en tous cas !

Je me relis depuis le début : ” Chaque année, début mars, la Femme est à l’honneur”. Zut, là aussi la question se pose :  “LA femme est à l’honneur” ?

Ou bien “LES femmeS sont à l’honneur” ?

Diable, dans quoi me suis-je embarquée ?

Moi qui voulais juste insister sur le fait que nous sommes toutes UNIQUES !

Car c’est bien ça le sens de cet article, vous montrez que vous êtes, nous sommes, toutes, uniques et différentes des autres… Et surtout que c’est génial !

Parce que ça permet de tracer sa route comme on l’entend, de faire les choses comme on le sent, à notre façon bien à nous, sans avoir à se conformer à la norme ambiante.

Je suis UNique et j’aime ça !

Pourquoi est-ce important de revendiquer le fait d’être unique ?

  • Tout d’abord parce que ça rend plus heureux. Avez-vous déjà expérimenté le plaisir et la satisfaction de vous dire “C’est moi qui ai fait ça !” ?. Vous vous redressez, fière de vous, pleinement consciente de vos capacités. Est-ce que ça ne ressemble pas au bonheur, ça ?

 

  • Ensuite, ça booste votre confiance en vous. Puisque vous n’êtes semblable à nulle autre, pas la peine de vous comparer. En effet, ça n’aurait pas de sens. Et Dieu sait que la comparaison se fait souvent dans un seul sens : le mauvais. En effet, si vous êtes victime de “comparite”, c’est rarement pour vous trouver mieux que l’autre élément de comparaison, pas vrai ?

 

  • Enfin, c’est aussi un formidable moyen de faire une différence ! Réfléchissez : si vous êtes comme tout le monde, pourquoi vous choisirait-on, vous ? Votre amoureux, votre employeur, vos amis, vos clients… tous ces gens qui vous ont choisie, l’auraient-ils fait si vous aviez été un clone, une parmi tant d’autres semblables à vous ?

Alors, Journée de LA Femme ou Journée DES femmes, est-ce vraiment important ? Ce qui compte surtout c’est de s’honorer en tant que femme, et même tout simplement en tant qu’être humain, vous ne trouvez pas ?

Conclusion : En tous cas, ce qui ne fait pas débat, et c’est dommage, c’est qu’il y a UNE journée de la / des Femme(s). Une seule. Oui, au fait, pourquoi la question du singulier ou du pluriel ne se pose pas, là aussi ? 😉