Et si vos défauts étaient… vos atouts !

Vous est-il déjà arrivé de penser que votre vie serait plus facile si vous n’aviez pas tous ces défauts ?… De les voir comme un obstacle incontournable à votre confiance en soi ?… Et de vous rêver en femme parfaite ? 

Pourtant ces imperfections qui vous agacent et minent votre confiance en vous sont justement vos plus beaux atouts. C’est votre touche personnelle, ce qui vous différencie des autres et vous fait sortir du lot. Ce sont vos (petits) défauts qui touchent les autres et vous donnent un charme fou, sachez-le.

Et c’est ce qu’à très bien compris l’agence de rencontres en ligne Meetic qui axe sa communication là-dessus depuis quelques années.

 

C’est également la morale de la jolie histoire de la jarre abîmée que voici :

« Un porteur d’eau utilisait deux grandes jarres pour amener l’eau à son maître Elles étaient attachées chacune à l’extrémité d’une longue pièce de bois qu’il portait sur ses épaules.

Mais l’une des jarres était abîmée… Une fente insidieuse lui faisait perdre presque la moitié de sa précieuse cargaison à chaque trajet.
L’autre, par contre, était en parfait état et conservait toute son eau jusqu’à la maison du maître.

Ainsi pendant deux ans, jour après jour, le porteur d’eau ne livra qu’une jarre et demie d’eau à chacun de ses voyages.

La jarre impeccable était très fière d’elle, car elle parvenait à remplir parfaitement sa mission du début à la fin. La jarre abîmée, par contre, avait honte de son imperfection et se sentait déprimée de ne pouvoir accomplir correctement son travail.

Au bout de deux ans de ce qu’elle considérait comme un échec pitoyable, la jarre abîmée s’adressa au porteur d’eau pendant qu’il la remplissait à la fontaine.

“Je me sens terriblement coupable, je te prie de m’excuser.”

“Pourquoi ?” s’étonna le porteur d’eau. “Que te reproches-tu ?”

“A cause de cette fente qui laisse échapper l’eau, je n’ai jamais réussi à apporter que la moitié de ma cargaison à notre maître pendant ces deux ans. Par ma faute, tu fais des efforts inutiles puisqu’à la fin, tu ne ramènes que la moitié de l’eau. Tu n’obtiens pas la reconnaissance que tu mérites pour ton travail”, lui dit la jarre abîmée.

Le porteur d’eau, touché par cette confession, répondit plein de compassion : “A notre retour, je veux que tu regardes les fleurs magnifiques sur le bord du chemin”.

C’est ainsi que sur la route du retour, tandis qu’ils remontaient la colline, la vieille jarre put admirer de magnifiques fleurs baignées de soleil sur les bords du chemin. Cela lui mit du baume au coeur. Mais à la fin du parcours, elle se sentit à nouveau très mal parce qu’elle avait encore perdu la moitié de son eau.

Le porteur d’eau lui dit ” T’es-tu rendu compte que ces belles fleurs étaient de TON côté du chemin ? Et qu’il n’y en avait quasiment pas de l’autre côté, celui de la jarre parfaite ?

C’est parce que j’ai toujours su que tu perdais de l’eau, et j’en ai tiré parti. J’ai planté des semences de fleurs de ton coté du chemin et, chaque jour, en revenant de la fontaine tu les as arrosées. Pendant deux ans, grâce à toi, j’ai pu cueillir de magnifiques fleurs pour décorer la table de mon maître. Sans toi, exactement telle que tu es, jamais je n’aurais pu trouver de fleurs aussi fraîches et gracieuses pour orner sa maison. Merci !”

Morale de l’histoire : Ne laissez pas vos petits défauts miner votre confiance en soi ! Nous avons tous des éclats, des blessures, des défauts et c’est ce qui nous rend humains. Nous sommes tous des jarres abîmées. Mais nos imperfections sont comme des pièces de monnaie avec un côté pile et un côté face. Un côté négatif, que nous voyons souvent fort bien et sur lequel nous avons tendance à focaliser. Mais aussi un côté positif qui se révèle peut-être après-coup et qui, bien maîtrisé, peut devenir un véritable allié de votre confiance en soi !

Avez-vous déjà fait vous-même l’expérience d’une particularité que vous considériez comme un handicap et qui, finalement, s’est révélée être un atout ? Faites-en part dans les commentaires ci-dessous !

Je suis Sophie Gueidon, fondatrice de Réussir au Féminin, j’aide les entrepreneures à devenir des professionnelles V.I.P. (Vraies, Inspirantes et Prospères) grâce à une expertise bien définie et des stratégies marketing alignées avec qui elles sont.

9 Comments

  • La confiance en soi coule en nous telle une source, c’est juste que nous n’avons pas su la trouver.
    Maud Guéguen

    Maud 31.07.2017
    • Ah oui, Maud, c’est joliment dit ! 🙂

      Sophie Gueidon 31.07.2017
  • Oh, j’aime bien VIP ( Vraie – Inspirante – Prospère) … Mais en vrai, … Comment savoir, pour de vrai, … ce qui fait ” charme fou ” chez les autres ? ? ?

    Évelyne Myriam 31.07.2017
    • Ah oui, Evelyne, ça c’est une vraie question !
      Pour y répondre, on peut demander aux personnes qui nous apprécient et qui nous sont proches, ce qu’elles apprécient chez nous. Mais ça peut apparaître aussi au hasard d’une conversation. Du coup, ouvrez vos oreilles et soyez attentive à ce que les autres nous renvoient spontanément au quotidien, du style “Toi qui…”

      Sophie Gueidon 31.07.2017
  • Merci Sophie pour cette belle histoire vraiment inspirante.
    En réponse à ta question, je voudrais vous relater ma propre expérience avec la confiance en soi.
    Durant ma jeunesse, j’ai beaucoup souffert de ma timidité. J’ai toujours adopté un profil bas avec autrui. Les gens dans mon entourage disaient que je respectais trop les autres et que je suis hyper modeste.
    Avec le temps, et l’entraînement au coaching professionnel aidant, cette particularité s’est révélée être un atout certain pour moi en tant que coach puisque ce dernier doit valoriser son coaché et adopter un profil bas vis à vis de celui ci. Actuellement je suis fier de mes réussites en tant que coach et ce grâce à un handicap qui s’est transformé en atout.

    Nabil 31.07.2017
    • Ah ouiii, belle histoire que la tienne Nabil !

      Sophie Gueidon 31.07.2017
  • Bonjour Sophie, je suis un peu fragile, la moindre fatigue, exposition au Soleil, à la poussière ou autres me rend malade. Je disais un jour a un courtisan qu’il ne devait pas s’intéresser a moi parce que je suis trop fragile pour être sa femme; et que je vais lui causer trop d’ennuis. Sais-tu ce qu’il m’a répondu: “cela me pousse a t’aimer davantage parce que je suis très jaloux et comme tu es fragile tu ne vas sortir qu’au besoin et tu auras toujours besoin de moi pour te protéger, pour te choyer etc; et ta fragilité fait de toi une femme sensible. Donc je t’aime pour tout cela”. Et vraiment sa déclaration a augmenté mon estime.

    Myrlene 31.07.2017
    • Oh, quelle jolie histoire, Myrlene ! Et finalement, vous vous êtes mariés ?

      Sophie Gueidon 31.07.2017
  • C’est une tres belle histoire..je crois que tout peux avoir de la valeur lorsque l’on croise les bonnes personnes au bon moment…

    Louise 01.08.2017

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.